AÏKIDO AU PUC | TEASER DOJO SHIN KAI | NEWS

 


AÏKIDO AU PUC

Art martial »est une traduction française du terme japonais « Budô (武道) », conjonction de « Dô (道) », la voie, et « Bu (武)», le sens d’arrêter la lance. On peut donc dire que la signification de la pratique d’un Budô  est « la voie pour arrêter la lance», c’est à dire interrompre l’agression, donc un art de défense.

Tout combattant  sait qu’il y a un moment précis où, soit la bagarre éclate, soit elle n’aura pas lieu. Par pragmatisme, le combattant à la maîtrise de cette situation, et c’est lui qui décide.

La pratique de l’Aïkido consiste à acquérir cette capacité à ne pas créer ni alimenter le conflit :
au moyen de techniques guerrières exécutées avec un dosage subtil d’énergie, le pratiquant peu à peu transcende son agressivité naturelle pour atteindre l’état de non-dualité.
En ce sens, l’Aïkido est un Art de Paix, parfaitement en phase avec le concept du Budô et offre une magnifique réponse à ce qui reste un problème majeur de notre époque: la violence.


 

TEASER DOJO SHIN KAI, version longue

 


Chaque année, la section d’aïkido se réunit pour célébrer Kagami Biraki au mois de janvier. Cette fête traditionnelle est organisée dans chaque dojo afin d’entrer comme il se doit dans la nouvelle année. Au Japon cette cérémonie est ponctuée de nombreux rites dont chacun a sa symbolique.  En France, les pratiquants d’aïkido se réunissent sur les tatamis pour partager un moment de pratique, lire les vœux pour la nouvelle année et partager un repas. Cette année le samedi 27 janvier, Jacques Bonemaison, l’enseignant principal de la section d’aïkido, a animé le stage de Kagami Biraki à Saint-Gratien (95) avec des pratiquants venus de toute l’Ile-de-France et même des régions voisines.

Kagami Biraki signifie « ouvrir le miroir », le miroir faisant référence à celui de la déesse du soleil Amaterasu dans la mythologie japonaise. Alors que la déesse Amaterasu se réfugie dans une grotte pour échapper aux vexations de son frère le dieu Susanô, le monde se trouve plongé dans l’obscurité. Tous les dieux unissent leurs forces pour faire sortir Amaterasu et forgent un miroir rond en métal qu’ils disposent à l’entrée de la grotte. Ayant imaginé un stratagème, la déesse de la gaieté Uzumes se met à exécuter des danses érotiques. L’assemblée des dieux rit à gorge déployée devant ce spectacle grotesque. Intriguée par ce raffut, Amaterasu demande ce qu’il se passe. On lui répond qu’il y a là une déesse plus brillante et belle qu’elle. Vexée, elle s’approche de l’entrée de la grotte et est éblouie par son image dans le miroir. Les dieux s’empressent de fermer la grotte derrière elle. Elle promet alors de ne plus se cacher si son frère lui fait des excuses. En signe de réconciliation, celui-ci lui remet son épée et les dieux, le miroir qu’ils ont forgé.

« Ouvrir le miroir » signifie défaire l’emballage qui entoure le miroir pour pouvoir s’y regarder et mener une fois l’an une introspection. Cette période de l’année est propice à un bilan sur notre pratique d’aïkido mais aussi sur notre cheminement en tant qu’être humain. En regardant ce qui s’est passé durant l’année écoulée, nous pouvons décider d’améliorer tel ou tel aspect de notre comportement et de notre pratique, les deux étant liés. Cela s’apparente beaucoup à nos bonnes résolutions que nous prenons en début d’année. « Au Japon, le Nouvel An (Gan Tan) est le moment le plus important de l’année car c’est en quelque sorte le premier jour, le premier pas qui décide du voyage. Quel est donc le but que vous vous êtes fixé pour l’année qui vient ? » avait écrit Maître Tamura, fondateur de la Fédération française d’Aikido et de Budo (FFAB), dans des vœux adressés aux pratiquants il y a plusieurs années de cela. Kagami Biraki est ce moment, unique dans une année effrénée, où il est possible de réfléchir à ces questions pour soi.


 

Site internetwww.dojoshinkai.org

 

Téléchargements

Informations

Informations générales

François NET 06 74 94 35 70
Alain BOS 06 76 15 55 83

info@dojoshinkai.org
www.dojoshinkai.org

Les dernières news de la section Aikido

  • kagami-biraki4

    Kagami Biraki

    La section d’aïkido du PUC a célébré Kagami Biraki le 27 janvier dernier lors d’un stage à Saint-Gratien (95) rassemblant des pratiquants de toute la région. Kagami Biraki signifie « ouvrir le miroir » et est un moment propice pour dresser le bilan de l’année écoulée afin de partir d’un bon pied pour la nouvelle année....

    Lire la suite
  • P1030529-002-ConvertImage

    Cours Parents-Enfants

    La semaine dernière, les jeunes de la section d’aïkido ont fêté la fin de l’année avec un cours parents – enfants. Les parents des jeunes pratiquants mais également leurs frères, sœurs, cousins, amis étaient invités à partager un moment de pratique sur les tatamis avant de se retrouver autour d’un buffet....

    Lire la suite
Toutes les news

Lieux & Horaires