photo maria_2

Interview de Lluc, joueuse de l’équipe SF2 de basket

Lluc a 25 ans, elle est d’origine espagnole et travaille en tant qu’ingénieure aéronautique.

Depuis combien de temps joues-tu au basket ?
Cela fait 10 ans, j’ai commencé en Espagne. J’ai fait beaucoup de sport et j’ai choisi le basket. Je suis arrivée au PUC il y a 2 ans, lorsque je suis arrivée à Paris.

Pourquoi préfères-tu le basket ?

Je ne me suis jamais posé la question. Je pense que c’est une question de groupe et d’équipe. Tu profites et apprends plus en équipe, l’ambiance est toujours sympa.

As-tu déjà joué en équipe 1 ?

Il n’y avait qu’une seule équipe lorsque je suis arrivée. En septembre 2018, lors de la création de la 2ème équipe, je reprenais tout juste le basket et j’étais nouvelle. Et puis, je n’avais jamais fait de compétition auparavant. Mais, cette saison, cela arrive que Pylou (ndlr : l’entraîneur de l’équipe 1) m’appelle pour certains matchs.

Tu as fait du basket en Espagne. Y-a-t-il une différence de niveau ?

Quand je jouais en Espagne, je n’étais pas dans une équipe sérieuse. Je faisais du 3×3 donc je ne peux pas comparer.

Quel format préfères-tu ?

Le format à 5 où je peux jouer en compétition. Cela motive, il y a rythme qui motive à s’améliorer : tu apprends pendant les entraînements et tu pratiques pendant les matchs.

À quel poste joues-tu ?

Je joue ailière, cela me correspond car il faut courir beaucoup et faire les contre-attaques.

Quelles seraient les principales qualités pour être une bonne ailière ?

La rapidité et une bonne vision du jeu.

Que penses-tu de la visibilité du basket féminin ?

Il n’y a pas beaucoup de place pour le sport féminin mais on commence à voir des infos sur le football ou le basket féminin et certaines compétitions sont retransmises.

De plus, le basket n’est pas le sport principal : c’est le football.

L’équipe 2 a-t-elle progressé depuis ton arrivée ?

C’est particulier car il y a eu beaucoup de changement. Il y a 2 ans, nous avons commencé avec beaucoup de joueuses et il a fallu un temps d’adaptation. Et certaines sont parties. L’année dernière, il n’y avait pas assez de joueuses, nous avons dû appeler des joueuses de l’équipe 1.

Quel est ton meilleur souvenir cette année ?

La victoire contre l’Entente Chinoise était particulière. Nous n’étions pas forcément meilleures mais nous avons joué un système travaillé à l’entraînement et nous l’avons bien exécuté. Nous avons gagné 43-47.

Que dirais-tu à une jeune fille pour lui donner envie de faire du basket ?

Pour l’esprit d’équipe : on apprend ensemble, on se supporte ensemble. Nous sommes à l’écoute et nous ne nous crions pas dessus : nous sommes là pour s’amuser, progresser et gagner des matchs.

Je te laisse le mot de la fin…

Que ce soit en équipe 1 ou en équipe 2, il y a une très bonne ambiance. Cela donne la motivation pour jouer et gagner des matchs.

 

Lucie Deslandes