20200514_143017

Les derniers jours du Stade Charléty !

Le 16 septembre 1989, les pucistes se réunissent pour faire leurs adieux au Stade Charléty qui renaîtra de ses cendres 5 ans plus tard !  

Ce jour-là, les pucistes se rassemblent au Quartier Latin : plus de 500 pucistes déguisés en romains paradent, certains sur des chars tirés par des chevaux. Le président de l’époque, Claude-Louis Gallien, dirige le cortège jusqu’au Stade Charléty 

20200514_141606

Les festivités commencent : les anciens et les plus jeunes s’affrontent au tir à la corde. Un relais entre les rugbymen (complètement nus !) et les basketteurs est organisé. Les parachutistes font une démonstration, tirés par des 4×4 : la préfecture ayant refusé que les pucistes atterrissent sur le stade.

20200514_141547 IMG_2747-min

Jacques Toubon, le maire du XIIIe arrondissement à l’époque, donne le premier coup de masse : quelques morceaux des tribunes seront répartis entre les pucistes. La foule investit les gradins pour une dernier serment puciste : 

91910582_581954072435022_6501464331517952000_n

Une bonne ambiance règne au stade de la violette mais la nostalgie envahit peu à peu les tribunes du stadeUn dernier banquet confectionné par Santiago (le restaurateur de l’époque du club-house de Charléty) : saucisses au barbecue, lentilles et beaujolais !  

20200514_141523

Jusqu’au petit matin, les pucistes dansent et chantent (des chansons grivoises, évidemment) un temps qui s’en va avec la déconstruction de leur stade !