Brigitte DEYDIER

Brigitte DEYDIER 8ème DAN

Merci d’avoir été là ce 19 septembre pour fêter les 8 dan de Brigitte Deydier !

Merci à  Jean-Luc Rougé, Jean-Pierre Tripet, Pierre Guichard, Pierre Albertini, René Rambier, Fabien Canu, Christian Bouisson , Fred Dambach, Bernard Jardin, Fred Jossinet, Marie France Colignon, Béa Rodriguez, Didier Rousseau, Isabelle Gautheron, Jean Michel Roncero, Jean Michel Meyet, Magalie Baton, Laurence Blondel, Martine Dupond …et les 50 personnalités toutes très attachantes du cercle des amis du judo….

IMG_1821

 

Michel Samper, président du Puc général a félicité Brigitte pour son parcours sportif exceptionnel (Vice championne olympique (1988), Triple championne du monde (1982, 1986, 1988), Vice championne du monde (1989), 5 fois championne d’europe, 17 fois championne de France) et sa réussite professionnelle : «Nous fêtons une championne certes, mais pas comme les autres. Ta réussite donne raison à tous ceux, qui, comme moi, sont convaincus que le sport est un facteur irremplaçable d’éducation, d’épanouissement, de promotion, une véritable école de vie qui prépare à la réussite dans la vie qui suit la carrière sportive ». Michel avec toute sa dimension humaine précisera « la personnalité de chacun laisse souvent plus de souvenirs que  les victoires sportives » « Tu peux être fière de ton parcours et le PUC reconnaissant de ce que tu lui apportes. »

 

Véronique Rousseau, présidente du Puc judo s’est exprimée avec une approche un peu moins conventionnelle,  en ajoutant des commentaires amicaux et pleins d’humour : « Lorsque nous étions en équipe de France de JUDO dans les années 80/92, et universitaires insouciants pleins de vitalité, Brigitte nous rappelait régulièrement le droit chemin avec sagesse mais aussi, toujours en appréciant nos dérives variées qui étaient sur le ton de la rigolade.  Nous avons beaucoup transpiré avec Brigitte sur les tatamis de l’INSEP,  pas mal fait la fête à Paris et dans les 4 coins de la France,  et souvent refait des mondes meilleurs. Brigitte représente le sérieux, l’intelligence, le travail, la convivialité à ses heures et a toujours stimulé notre liberté d’expression même si souvent et encore maintenant, elle nous invite à mieux  la canaliser. Avec ses valeurs sportives, humaines, d’échanges, c’est tout naturellement que Pierre Guichard  a demandé à Brigitte de se licencier au Puc dans les années 1993. A l’époque avant de monter sur les tatamis, les judokas se lançaient des défis au squash, prenant pleine conscience de la complémentarité du club omnisport. Aujourd’hui la mutualité des services proposée par l’équipe dirigeante du Puc général est une autre évidence ! Brigitte est depuis une fidèle du Puc Judo, de ses équipes dirigeantes successives, celle de Pierre Guichard, celle de Paulette Fouillet et la nôtre. Brigitte apprécie la pluralité de l’enseignement intergénérationnel, les spécificités de Christian, Fred, Bernard, Jean-François,  Jérémy, Quentin, l’accès aux universitaires. Brigitte a la particularité d’être présente dans les bons et les mauvais moments. Quand la lassitude de diriger s’installe, elle sait redonner du sens à notre démarche,  et la lumière dans les yeux des pucistes redevient notre principal carburant ! Apprendre, transmettre, gagner, fêter est  la maxime du club et ce soir nous sommes tous fiers de fêter avec toi tes 8 dan. »

Jean Luc Rougé, président de la fédération de judo a expliqué le sens du mérite et la philosophie de la reconnaissance  dans l’obtention du 8 iéme Dan.

Brigitte a développé un de ses thèmes favoris, la  bienveillance : «  je tiens à remercier et à associer à mon grade tous ceux, gradés ou pas,  qui m’accompagnent  avec bienveillance dans la recherche de la performance et du perfectionnement, je puise dans cette bienveillance mon énergie quotidienne »