Sans titre-2

LES MASTERS RIVE GAUCHE

Back to the good old times !! Les Masters Rive Gauche ont trouvé à qui parler ce week-end à Villeurbanne ! Accompagnés par trois compères des Phoenix Montrouge – Ultimate frisbee, ces éternels galopins ont vécu quelques moments agréablement éprouvants.

Sans titre-1

16art vous raconte ça :

Championnat Master (and servant)

Oui nous n’étions pas au courant mais il y a une sous catégorie en Master, les servants, par contre ça aurait été mieux de le mentionner sur l’invitation !

L’édition 2017 est marquée par le peu d’équipes représentées. 6 en tout, et un ticket à prendre pour Winnipeg 2017 ! Le Sun Frisbee Club de Créteil est arrivé en nombre et bien renforcé, je suis sûr qu’il ont déjà booké leur hôtel à Winnipeg ! Bref c’est dans ce contexte que la formation rive gauche (mix du PUC et Phoenix) s’est retrouvé à 10 joueurs (7 puc et 3 Phoenix) pour ce WE SM. Ce qu’on a mis du temps à comprendre, c’est que dans ce genre de tournoi, on t’invite en Master, et si tu ne sais pas qui sont les servants, c’est que c’est toi !

Premier match contre Asul Ultimate Lyon – MTX,chez eux et en nombre, on a essayé de résister, mais bon c’est eux qui invitaient, on a dû se soumettre. Mais ça va, 11/7, même pas mal.

Second match UV (Stef G a cru que ça voulait dire ultra violent tellement il s’est fait piétiné). Ultimate Vibration
Sûrement notre match le plus intense du WE, ça va vite c’est fluide, on les accroche bien, on marque même 4 points de suite , mais on s’incline un truc comme 11/7. On commence à se dire qu’essayer de résister procure de bonnes sensations, mais faut pas que ça s’éternise sinon ça va être douloureux.

Le match contre la Ligue Flying Disc Occitanie, nos compagnons de douleurs ! On a cru à un peu de compassion de leur part, vu que nous étions dans le même donjon. Mais que dalle, ils ont été pire que les autres, mais faut dire qu’on avait tellement était bien mis en condition qu’il n’avait plus qu’à nous faire subir les derniers outrages. Le score : 11 – 6 (à parce qu’en plus ils ont compté les points).

On arrive à négocier de ne pas passer la nuit sur les terrains attachés aux barrières métalliques, (ce qui parait-il est la coutume), et nous voilà partis pour les nuits lyonnaises alors que n’étions que douleurs !

Samir nous quitte, c’est définitivement pas son truc …

Après une nuit, plus ou moins réparatrice. Nous retrouvons nos bourreaux avec le faible espoir, de passer de l’autre côté de la cravache … Pas de bol c est les SUN ( j’insiste sur le « les » …) et ils viennent de jouer un match, on voit encore l’excitation dans leurs yeux…
On a appris un truc quand même : Quand ton corps dit non et que ton esprit dit oui, ben écoute ton corps ! Beaucoup de drops en zone rageants ! Et de bonnes défenses !
13/4

Nos corps sont rouges, et on se dit enfin, les Mr Friz Ultimate Rennes, un peu de fraîcheur et de réconfort !
Qui a choisi leur nom d’équipe ? ! Ça c’est sûr on les a bien sentis les Mr Freeze, surtout le goût citron! Malgré nos exploits défensifs, nos attaques échouent souvent en zone. On est rincé.

On retiendra quand meme du positif, la clam reste une sacrée bonne défense même contre les grosses équipes, Évelyne a bâché un handler du sun, et on a jamais rien lâché : never give up, never surrender !

L’année prochaine essayons de faire une plus grosse équipe, sinon je propose qu’on s’achète des maillots et des cagoules en vinyl, au moins on saura pourquoi on vient !

Merci aux 3 Phoenix : Évelyne / patoche / olive de nous avoir suivi dans cette douloureuse expérience.